Miroir des arts

Gilles, créateur de bijoux sur porcelaine

Nouvelles créations

Actualités

Bijoux en porcelaine Gilles - L'Asie

Accueil >L'Asie

Vous voici sur la page des bijoux représentant l'Asie.

Au sein de cette première collection s'opère la fascination de l'Orient, le JAPON et la CHINE. Cette collection est en partie fondée, comme toutes passions sur un mode d'expression. Aux hasard de ses rencontres, il aime découvrir ces deux pays par l'intermédiaire de ses habitants et surtout de ces artistes, qui perpétuent une tradition potière depuis plus de mille ans.
Gilles consacre ses études de chinois et de japonais aux arts graphiques fondés sur une riche littérature d'inventaire et de contacts, principalement des artistes chinois ; qui le dirige naturellement vers la calligraphie, et la peinture sur porcelaine dans le graphisme Oriental de ses bijoux : Il aime par exemple, retrouver et inclure certains poèmes dans ses créations sur porcelaine. Il aime aussi retrouver l'histoire des céramiques. Anciennes fabrications à la main et cuisson dans un four « dragon », ces fours démolis après chaque usage ; toutes ces choses qui procurent une autre fascination et passion pour l'orient ; même si elles son contraintes par disparaître un jour.
Retrouver le génie graphique des bijoux anciens exhumés des tombeaux, recréer des formes connues d'après des bronzes, en créer de nouvelles. Gilles propose dans la ligne Asie, une recherche de la fusion avec la nature, mêlant le Kaolin ingrédient essentiel de la plasticité de la pâte et de sa blancheur. A des formes irrégulières ou surprenantes crées par la nature a conduit à imiter cette dernière dans des bijoux qui capturent les formes naturelles. Bois de cyprès gravé ou sculpté insertion de pierre dures de couleur, de grains de corail ou d'ivoire… ces techniques sur matériaux très malléables se prêtent bien au rendu sensuel et délicat du bijou. Gilles consacre son temps à mettre en lumière la lente évolution des matériaux et des techniques, en proposant des bijoux en Porcelaine et des décors cuits à des températures de plus en plus élevées. Si l'usage de l'or est marginal pendant toute l'antiquité chinoise, sous la dynastie des TANG, il entre massivement dans la culture chinoise. Grâce aux influences persanes et indiennes si puissantes pendant la dynastie des orfèvres TANG qui inventaires des techniques originales qui combinent l'orfèvrerie et le travail du laque avec des inclusions d'Or et d'Argent. L'utilisation des couleurs à 1200°, ou à 1400° pour faire renaître les jades, l'emploie du céladon, des craquelures… travailler les nuances subtiles du lavis et des estampes en les adaptant sur sa collection dont le support est le bijoux en porcelaine. Pour Gilles, il faut avoir de l'énergie dans la conception graphique, également dans le geste naturelle du pinceau, sans contrainte. Ainsi la beauté et l'essence de la nature peuvent s'exprimer totalement, à travers la réflexion et son application. Un détail : « Gilles » n'oubli pas la présence du caché (sceaux), dans certains de ses bijoux asiatiques, ainsi l'œuvre y trouve son accomplissement. Un voyage, une invitation à la flânerie, et à la découverte dans les frasques de l'empire du milieu et du soleil levant.